Le télétravail

Le télétravail c'est quoi?

C’est une organisation du travail dans laquelle le salarié réalise volontairement ses tâches dans des locaux autres que ceux de l’employeur (alors que le travail aurait pu être réalisé dans ces derniers) en utilisant les nouvelles technologies de l’information et de la communication c’est-à-dire des ordinateurs, tablettes, smartphones etc… (cf article L.12222-9 du Code du Travail).

Le télétravail peut donc s’effectuer à domicile mais également dans un lieu tiers.

Il ne faut pas le confondre avec le travail à domicile qui lui est régi par des dispositions spécifiques et qui peut n’entraîner aucun contact avec une entreprise.

Pour qui?

Le métier doit être compatible avec le télétravail. Par exemple, il sera difficile pour un plombier de télétravailler tandis qu’un cadre intermédiaire, un ingénieur, un rédacteur etc… peut aisément prétendre à ce mode de travail.

Les personnels dits encadrants n’ont généralement pas la possibilité non plus de prétendre au télétravail du fait d’un risque d’entraver le bon fonctionnement des services concernés.

De plus, le métier exercé fait que le télétravail ne doit pas représenter une difficulté à être mis en place pour l’entreprise.

Le télétravail étant sur la base du volontariat, une relation de confiance entre le manager et le salarié est primordiale.

Comment le mettre en place?

Le télétravail doit être défini dans le cadre d’un accord collectif, d’une charte ou par accord (oral ou écrit) individuel entre le salarié et l’employeur.

Doivent-être mentionnés:

  • Les conditions de passage en télétravail
  • Les modalités d’acceptation par le salarié
  • Les modalités de contrôle du temps de travail
  • Les horaires auxquelles l’employeur peut contacter le salarié

Quels droits?

Un salarié pratiquant le télétravail bénéficie des mêmes droits que n’importe quel autre salarié présent dans les locaux de l’employeur.

Dans le cas où un salarié serait victime d’un accident sur le lieu où il réalise son télétravail, cet accident sera considéré comme accident du travail.

Si l’employeur refuse d’accorder le télétravail au salarié, il doit clairement détailler ses raisons qui doivent être objectives.

Un salarié peut quant à lui refuser le télétravail sans craindre de voir son contrat rompu pour ce motif.

Quels avantages?

Pour le salarié, le télétravail représente des économies de temps et d’argent (notamment en prenant en compte le transport et la potentielle garde d’enfants) ce qui engendre une meilleure gestion de son quotidien surtout concernant la différenciation entre vie privée et professionnelle. Enfin, son bien-être est amélioré de par une plus grande autonomie et la confiance que lui témoigne son manager.

En ce qui concerne l’entreprise, le télétravail permet d’avoir des salariés plus heureux et plus motivés ce qui entraîne une diminution du taux d’absentéisme, une plus grande motivation et implication augmentant ainsi la productivité de l’entreprise. De plus, le télétravail permet à une entreprise de réaliser des économies.

Mis en ligne le 31-07-2018