Le référent covid-19 en entreprise : rôle et enjeux

L'objectif de la mise en place d'un référent covid en entreprise

Suite à la crise sanitaire, l’Etat via le protocole national de déconfinement du mois de mai (et le dernier du 31 août 2020) recommande aux entreprises de nommer un référent covid-19.

Attention : le référent covid-19 n’est pas obligatoire en entreprise mais fortement recommandé.

L’enjeu est d’avoir un interlocuteur direct pour l’employeur et les salariés, qui sera en charge de la gestion de la situation sanitaire d’un point de vue pratique dans l’entreprise. Le référent covid fait partie de la politique sanitaire de l’entreprise.

Qui peut être désigné référent covid ?

Tous les salariés peuvent être désignés. Cependant, il faut veiller au fait que cette personne doit être informée et formée sur le sujet afin de pouvoir mener à bien ses missions. Il doit avoir conscience des enjeux liés à son rôle.

Le gouvernement n’est pas venu préconiser de règles spécifiques à cette désignation.

Les missions du référent covid

Il est important de garder en tête le fait que le référent covid n’est pas un surveillant des salariés. Il n’a pas pour rôle de veiller au respect de la distanciation et des gestes barrières ou encore au port du masque.

Cependant, il a une mission de prévention, de communication et d’échanges avec les salariés.

Voici quelques illustrations des missions potentielles du référent :

      • affichage de sensibilisation ;
      • formation sanitaire des salariés ;
      • mise en place d’un sens de circulation ;
      • mise en place de réunions questions/réponses des salariés ;
      • veiller à l’application du protocole sanitaire de l’entreprise, etc.

Afin de mener à bien ses missions, le référent covid doit suivre une formation mise en place par l’employeur, soit en e-learning soit via un organisme de formation.

Evidemment, une fois désigné, l’identité du référent covid doit être communiquée aux salariés.

Les enjeux en entreprise sont de venir rassurer les salariés sur la situation sanitaire. Plusieurs précautions peuvent être mises en place en plus du référent covid : le port du masque, la distanciation, les bureaux individuels, le télétravail, etc.

L’objectif pour l’employeur est de venir veiller à la sécurité et à la santé des salariés, donc éviter une contamination sur le lieu de travail. Cependant on peut se poser la question suivante : comment prouver qu’un salarié a été contaminé sur le lieu de travail (en dehors des cas de clusters avec de nombreux salariés infectés en même temps) ? Il faudra certainement faire preuve de patience avant qu’un juge se prononce sur le sujet ! Affaire à suivre …

SOURCES : 

Protocole National de déconfinement – publié par le Ministère du Travail

Mis en ligne le 16-09-2020