Avez-vous pensé au stage alterné?

Qu’est-ce qu’un stage alterné ?

C’est un dispositif de la formation initiale à mi-chemin entre le stage classique et l’alternance. Il permet d’allier formation théorique et périodes en entreprise.

Le stage alterné se veut plus souple en termes d’organisation et de financement.

A noter : Contrairement à l’alternance, le stagiaire-alterné doit financer lui-même sa formation.

Pour qui ?

Pour tous les étudiants qui apprécient les allers-retours entre théorie et pratique en alternant période de cours et présence en entreprise ou alors qui n’ont tout simplement pas trouvé d’entreprise d’accueil pour une alternance classique.

Convention de stage/contrat?

Une convention de stage doit être signée entre les différentes parties (Ecole/Entreprise d’accueil/Stagiaire). Elle doit indiquer les objectifs du stage.

Le stagiaire ne rentre pas dans les effectifs de l’entreprise, ce n’est donc pas un salarié. Ainsi il ne peut :

  • Exécuter une tâche régulière correspondant à un poste de travail permanent
  • Remplacer un salarié absent, licencié ou suspendu
  • Faire face à un accroissement temporaire de l’activité de l’entreprise d’accueil
  • Occuper un emploi saisonnier

Conformément à la législation en vigueur, le stagiaire en alternance conserve son statut étudiant et reste sous la responsabilité de l’école.

Quelle durée ?

La durée d’un stage ou d’une formation en milieu professionnel est de 6 mois maximum sur une année universitaire

Cette durée est déterminée en fonction du temps de présence effectif dans l’entreprise d’accueil. Les modalités de présence sont les suivantes:

  • 7h de présence (quelles soient consécutives ou non) correspondent à une journée de présence.
  • 22 jours de présence dans l’entreprise équivalent à 1 mois.

La durée de 6 mois correspond donc à 924h (ou 123 jours) de présence effective au sein de l’entreprise d’accueil.

Quelle gratification ?

Le stagiaire a droit à une gratification lorsque l’une de ces conditions est remplie:

  • Le stage est supérieur à 2 mois consécutifs
  • Le stage est supérieur à 2 mois non consécutifs au cours de la même année universitaire dans la même entreprise

Lorsque le stage ne dépasse pas 2 mois, la gratification est facultative.

Le montant minimum versé au stagiaire est de 3,75€/h de présence effective.

Cette rémunération varie généralement de 30 à 70 % du Smic et est versée mensuellement dès le 1er mois de stage.

Quelles garanties ?

Un tuteur doit accompagner le stagiaire de son accueil jusqu’à la fin du stage. C’est lui qui veille au respect des objectifs du stage définis dans la convention.

Lorsque le stage dure plus de 2 mois, la possibilité de congés et d’autorisations d’absence doit être prévue par la convention (Ces congés peuvent être rémunérées mais cela est facultatif.)

En cas de grossesse, de paternité ou d’adoption, le stagiaire bénéficie de congés et d’autorisations d’absence pour une durée équivalente à celle prévue pour les salariés.

Le stagiaire bénéficie des mêmes protections que celles accordées aux salariés en ce qui concerne la lutte contre le harcèlement moral et également sexuel au travail.

Un stagiaire ne peut pas se voir confier de tâches dangereuses pour sa santé ou sa sécurité

Le stage alterné peut compter pour la retraite si le stagiaire a versé une cotisation. (397€ par trimestre d’assurance retraite)

La fin du stage ?

Une attestation de stage est remise par l’entreprise d’accueil récapitulant la durée effective du stage et le montant de la gratification versée.

Le stagiaire peut être embauché par l’entreprise d’accueil dans les conditions habituelles c’est à dire CDD ou CDI.

Quels avantages pour l’entreprise ?

L’entreprise bénéficie du « crédit d’impôt formation » dans le cadre de ses dépenses concernant l’accueil d’un étudiant.

Autre avantage, la convention permet ponctuellement de pallier un manque d’effectif, voire même de construire un réel plan de recrutement post-stage.

Le dispositif du stage alterné permet également d’éviter certaines contraintes administratives (contrat de travail, visite médicale d’embauche…).

Quels avantages pour l’étudiant ?

Le stagiaire préserve tous les bénéfices de son statut d’étudiant (contrairement à l’alternance) : accès au Crous, au restaurant universitaire, à la mutuelle étudiante…

En cas d’accident de travail, le stagiaire cotisant à la Sécurité sociale est automatiquement pris en charge. Il est ainsi couvert, quels que soient les risques encourus en entreprise ou sur le trajet pour se rendre au travail.

Le stage alterné permet également au stagiaire d’obtenir une qualification professionnelle reconnue par un diplôme ce qui peut faciliter son insertion sur le marché de l’emploi.

Mis en ligne le 06-08-2019